Forum Sinistrespectacle

Le forum de Sinistre Spectacle
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Votre débat sur l'identité nationale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Gauchiste

avatar

Nombre de messages : 98
Localisation : dans la Société du Spectacle
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Votre débat sur l'identité nationale...   Dim 13 Déc - 20:50:54

« Le Français est plus que tout autre le dépossédé, le misérable. Sa haine de l’étranger se fond avec sa haine de soi comme étranger. [...] Nous en sommes arrivés à ce point de privation où la seule façon de se sentir Français est de pester contre les immigrés, contre ceux qui sont plus visiblement des étrangers comme moi. Les immigrés tiennent dans ce pays une curieuse position de souveraineté : s’ils n’étaient pas là, les Français n’existeraient peut-être plus. »

comité invisible, L’insurrection qui vient




Votre débat sur l’identité nationale, il pue…

Et nous allons vous expliquer pourquoi.

Parce que la nation française est, comme toutes les autres, une pure construction sociale. C’est le nationalisme qui a créé les nations, pas l’inverse.

Parce que « nos-ancêtres-les-gaulois » est un gros canular… qui a la vie dure. Les aïeux des 65 millions de personnes qui habitent aujourd’hui ce pays étaient tout sauf gaulois.

Parce que les apôtres de l’identité nationale française n’ont même pas lu l’auteur (pourtant sacrément réactionnaire) dont ils se réclament le plus : Ernest Renan. Ce dernier affirmait : « L’oubli, et je dirais même l’erreur historique, sont un facteur essentiel de la formation d’une nation. »

Parce que ce débat est l’occasion pour Sarkozy de proférer d’énormes contre-vérités. Il a ainsi déclaré : « Rien n’est moins dangereux pour la démocratie et pour la liberté que la République fut-elle une et indivisible. Depuis deux siècles à part l’expérience sanglante de la Terreur nul totalitarisme n’a menacé nos libertés. C’est que la culture française est irréductible au totalitarisme. » Le nazisme n’était-il pas un totalitarisme qui « a menacé nos libertés » ? N’a-t-il pas causé la mort de centaines de milliers de personnes, en France, sous l’Occupation ? Le Président de la République serait-il fâché avec l’Histoire ?

Parce que tout ce vacarme politico-médiatique autour de l’identité nationale a pour but principal de permettre à l’UMP de récupérer les voix du FN aux élections (piège à cons) de mars prochain.

Parce que le site www.debatidentitenationale.fr , mis en place par le gouvernement, est un véritable musée des horreurs. S’y côtoient pêle-mêle propos racistes, apologies de la colonisation ou de la monarchie et discours hallucinés sur le thème du « sang français ». Notons au passage que plus le Français se dit « de souche », moins il sait écrire correctement « sa » langue.

Parce que c’est la crise économique et que la bourgeoisie veut nous faire oublier que son système capitaliste en est la cause unique. C’est pourquoi elle accentue encore la stigmatisation des populations issues des « minorités visibles » (Noirs, Arabes…).

Parce que, en matière de xénophobie, la gauche a largement préparé le terrain à la droite. Personne n’a obligé le « socialiste » Guy Mollet à défendre l’Algérie française ou Mitterrand à construire les premiers centres de rétention administrative. Quant au P « C » F, plus chauvin que lui, tu meurs.

Parce que les syndicats collabos apportent eux aussi leur contribution à la défense de l’identité nationale. La CGT et la CFDT n’ont même pas eu besoin de recourir aux forces de l’ordre pour mettre fin à l’occupation de leurs locaux par des sans-papiers : leurs bureaucrates à gros bras (et petites cervelles) ont parfaitement fait l’affaire.

Parce que notre « identité » n’est pas nationale mais prolétarienne et révolutionnaire. Nous nous moquons de toutes les frontières. Nous nous sentirons toujours infiniment plus proches d’un ouvrier en grève, même s’il vit à Pékin, que d’un entrepreneur dynamique, même si c’est notre voisin.

Parce que c’est la guerre, et que nous ne serons jamais du même côté de la barricade qu’un Éric Besson, un Jean-Marie Le Pen ou une Marie-Ségolène Royal.

Pour toutes ces raisons, et pour de nombreuses autres, votre débat sur l’identité nationale, il pue…

…Et nous n’y prendrons pas part !

_________________
http://sinistrespectacle.free.fr/
http://sinistrespectacle.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinistrespectacle.free.fr/
Le Gauchiste

avatar

Nombre de messages : 98
Localisation : dans la Société du Spectacle
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Votre débat sur l'identité nationale...   Lun 21 Déc - 2:57:19

“The Frenchman, more than anyone else, is the embodiment of the dispossessed, the destitute. His hatred of foreigners is based on his hatred of himself as a foreigner. [...] We have arrived at a point of privation where the only way to feel French is to curse the immigrants and those who are more visibly foreign. In this country, the immigrants assume a curious position of sovereignty: if they weren’t here, the French might stop existing.”

The invisible committee, The coming insurrection





Your debate on national identity stinks…



Here's why:

Because French nation is, like any other, a mere social construct. Nationalism created nations, not the other way round.

Because the “our ancestors the Gauls” is just a big joke...but a die-hard one. The ancestors of the 65 million people living in France today were all but Gauls.

Because the proponents of French national identity haven't even read the author (and a damn reactionary one) whom they claim to get inspiration from: Ernest Renan. Ernest Renan said: “The oversight, and I would even say the historical mistake are essential factors of the build of a nation.”

Because this debate allows Sarkozy to make shameless lies. He said: “Nothing is less dangerous for democracy and freedom than the Republic, even a united and indivisible one. For two centuries, except the bloody experience of the Terror, no totalitarianism has threatened our freedom. Because French culture is unbending to totalitarianism”. But wasn't Nazism a totalitarianism who threatened our freedom? Didn't it killed hundreds of thousands of people in France during the Occupation? Would the President have something against History?

Because all this political and journalistic hustle and bustle about national identity only aims at getting back the votes from the FN in the next local elections.

Because the site www.debatidentitenationale.fr launched by the government is appalling. We can find there racist remarks, praises of colonization and monarchy and demented speeches on “French blood”. As a side note: the “purer” the Frenchman pretends to be, the less he actually knows how to write proper French.

Because there is an economic crisis and the bourgeoisie wants us to forget that its capitalist system is the only cause. The crisis increases the discrimations against minorities (Blacks, Arabs...).

Because, speaking of xenophobia, the left wing widely prepared the ground for the right wing. Nobody forced the “Socialist ” Guy Mollet to support French Algeria nor Mitterrand to build the first centers to incarcerate illegal immigrants. And you can't make much more chauvinistic than the French “Communist” Party.

Because the traitor unions also take part in the defense of national identity. The CGT and CFDT unions didn't even need the police to push away the illegal immigrants staying in theirs buildings : their security services dealt with them.

Because our “identity” isn't national but proletarian and revolutionary. We do not care about borders. We will always feel closer to a worker on strike, even if he lives in Beijing, than to a businessman, even if it's our neighbour.

Because we are at war, and we'll never be on the same side as Éric Besson, Jean-Marie Le Pen or Marie-Ségolène Royal.

For all these reasons, and a few more, your debate on national identity stinks…

…And we won't be a part of it!

_________________
http://sinistrespectacle.free.fr/
http://sinistrespectacle.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinistrespectacle.free.fr/
Le Gauchiste

avatar

Nombre de messages : 98
Localisation : dans la Société du Spectacle
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Votre débat sur l'identité nationale...   Dim 7 Fév - 5:30:15

Déculpabilisés par la reprise d'une (grosse) partie de leurs thématiques habituelles par l'UMP, les nazillons se "lâchent" ces derniers temps:

- http://rebellyon.info/A-Lyon-les-fachos-protegent-Eric.html
- http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-01/un-cimetiere-juif-de-strasbourg-profane-5660795.html
- http://www.lexpress.fr/actualites/2/nouvelle-profanation-d-une-mosquee-en-france_845770.html .

La description que faisait Trotsky du national-socialisme sonne toujours aussi juste:

Citation :
Le petit bourgeois a besoin d'une instance supérieure, placée au-dessus de la matière et de l'histoire, et protégée de la concurrence, de l'inflation, de la crise et de la vente aux enchères. Au développement, à la pensée économique, au rationalisme - aux XX°, XIX° et XVIII° siècles - s'oppose l'idéalisme nationaliste, en tant que source du principe héroïque. La nation d'Hitler est l'ombre mythique de la petite bourgeoisie elle-même, son rêve pathétique d'un royaume millénaire sur terre.

Pour élever la nation au-dessus de l'histoire, on lui donne le soutien de la race. L'histoire est vue comme une émanation de la race. Les qualités de la race sont construites indépendamment des conditions sociales changeantes. Rejetant " la pensée économique " comme vile, le national-socialisme descend un étage plus bas : du matérialisme économique il passe au matérialisme zoologique.

La théorie de la race, qu'on dirait créée spécialement pour un autodidacte prétentieux et qui se présente comme la clé universelle de tous les secrets de la vie, apparaît sous un jour particulièrement lamentable à la lumière de l'histoire des idées. Pour fonder la religion du sang véritablement allemand, Hitler dut emprunter de seconde main les idées du racisme à un Français, diplomate et écrivain dilettante, le comte Gobineau. Hitler trouva une méthodologie politique toute prête chez les Italiens. Mussolini a largement utilisé la théorie de Marx de la lutte des classes. Le marxisme lui-même est le fruit de la combinaison de la philosophie allemande, de l'histoire française et de l'économie anglaise. Si l'on examine rétrospectivement la généalogie des idées, même les plus réactionnaires et les plus stupides, on ne trouve pas trace du racisme.

L'indigence infinie de la philosophie nationale-socialiste n'a pas empêché, évidemment, la science universitaire d'entrer toutes voiles déployées dans le chenal d'Hitler, une fois que sa victoire se fut suffisamment précisée. Les années du régime de Weimar furent pour la majorité de la racaille professorale, un temps de trouble et d'inquiétude. Les historiens, les économistes, les juristes et les philosophes se perdaient en conjectures pour savoir lequel des critères de vérité qui s'affrontaient, était le bon, c'est-à-dire quel camp resterait finalement maître de la situation. La dictature fasciste dissipe les doutes des Faust et les hésitations des Hamlet de l'Université. Sortant des ténèbres de la relativité parlementaire, la science entre à nouveau dans le royaume des absolus. Einstein fut obligé d'aller chercher refuge hors des frontières de l'Allemagne.

Sur le plan politique, le racisme est une variété hypertrophiée et vantarde du chauvinisme associé à la phrénologie. De même que l'aristocratie ruinée trouvait une consolation dans la noblesse de son sang, la petite bourgeoisie paupérisée s'enivre de contes sur les mérites particuliers de sa race. Il est intéressant de remarquer que les chefs du national-socialisme ne sont pas de purs Allemands, mais sont originaires d'Autriche comme Hitler lui-même, des anciennes provinces baltes de l'empire tsariste, comme Rosenberg, des pays coloniaux, comme l'actuel remplaçant d'Hitler à la direction du parti, Hess. Il a fallu l'école de l'agitation nationaliste barbare aux confins de la culture pour inspirer aux " chefs " les idées qui ont trouvé par la suite un écho dans le cœur des classes les plus barbares de l'Allemagne.

L'individu et la classe - le libéralisme et le marxisme - voilà le mal. La nation c'est le bien. Mais cette philosophie se change en son contraire au seuil de la propriété. Le salut est uniquement dans la propriété individuelle. L'idée de propriété nationale est une engeance du bolchevisme. Tout en divinisant la nation, le petit bourgeois ne veut rien lui donner. Au contraire, il attend que la nation lui distribue la propriété et le protège de l'ouvrier et de l'huissier.

_________________
http://sinistrespectacle.free.fr/
http://sinistrespectacle.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinistrespectacle.free.fr/
Le Gauchiste

avatar

Nombre de messages : 98
Localisation : dans la Société du Spectacle
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Votre débat sur l'identité nationale...   Lun 8 Fév - 18:19:19

Et ça continue...

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-02-08/profanation-de-la-grande-mosquee-selon-le-cfcm/920/0/421776

_________________
http://sinistrespectacle.free.fr/
http://sinistrespectacle.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinistrespectacle.free.fr/
sheerk



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Votre débat sur l'identité nationale...   Ven 12 Fév - 11:58:53

L'ancien premier ministre belge : Guy Verhofsdadt (membre du VLD -parti libéral flamand), a pris position contre le débat sur l'identité national. Voir ICI
Ce genre de débat ne semble pas plaire à tous les libéraux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gauchiste

avatar

Nombre de messages : 98
Localisation : dans la Société du Spectacle
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Votre débat sur l'identité nationale...   Ven 12 Fév - 22:25:52

sheerk a écrit:
L'ancien premier ministre belge : Guy Verhofsdadt (membre du VLD -parti libéral flamand), a pris position contre le débat sur l'identité national. Voir ICI
Ce genre de débat ne semble pas plaire à tous les libéraux...

Ouais, même le New York Times semble désapprouver ce débat:

"Avec les élections régionales prévues en mars, M. Sarkozy et ses alliés recherchent désespérément des moyens de détourner la colère populaire du chômage élevé. Il est dur de créer des emplois et beaucoup plus facile d'attiser les préjugés anti-musulmans."

_________________
http://sinistrespectacle.free.fr/
http://sinistrespectacle.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinistrespectacle.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre débat sur l'identité nationale...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre débat sur l'identité nationale...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Normandité et identité nationale
» L'identité nationale
» Identité... Sondage.
» Un "Etat fédéral" commun séduirait 42 % des Nordiques
» Une pétition pour mettre fin au débat sur l'identité nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Sinistrespectacle :: Sujets divers-
Sauter vers: